Catégorie : Nouvelles

Le Centre Déclic au congrès de l’Acfas

Le Centre Déclic vous invite à venir rencontrer ses deux chercheurs invités pour échanger avec eux sur les systèmes de transport intelligents et sur l’avenir des forêts à l’heure des changements climatiques à l’occasion de deux Conférences Déclic, présentées dans le cadre du 87e Congrès de l’Acfas qui se tient cette année à l’Université du Québec en Outaouais.

Une conférence Déclic, c’est une bouée de sauvetage pour survivre au déluge d’informations contradictoires qui circulent sur toutes sortes de sujets. Un scientifique et un animateur spécialiste en vulgarisation vous racontent où en sont les connaissances, sans jargon ni calcul savant, avec des explications simples que tout le monde peut comprendre.

Nos conférences sont participatives : nous prenons vraiment le temps de vous écouter! Vous pourrez poser vos questions et donner votre avis. On peut même gagner des petits cadeaux.

Dans une conférence Déclic, vous découvrirez toutes sortes de choses surprenantes, utiles, drôles ou révoltantes, sur des sujets qui vous concernent. Vous passerez un très bon moment, dans une ambiance détendue, à échanger avec de vraies personnes qui savent de quoi elles parlent. On vous attend !

Au programme :

Réinventer la forêt

Dimanche 26 mai à 17h30 au chalet du Parc des Montagnes noires, Ripon (Outaouais)

Que vont devenir les forêts avec les changements climatiques? Ces écosystèmes vitaux pour l’humanité vont-ils résister aux espèces envahissantes, aux canicules et autres menaces qui planent sur leur avenir? Peut-on minimiser les risques en repensant dès aujourd’hui l’aménagement et l’exploitation des forêts du Québec ?  Venez en discuter avec Christian Messier, professeur à l’Université du Québec en Outaouais (UQO), professeur à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la résilience des forêts face aux changements globaux.

 

 La fin des embouteillages ?

Jeudi 30 mai, de 19h30 à 21h00, au bar Le Tonik, à Gatineau

Stress, pollution, pertes de temps et d’argent: les embouteillages sont une véritable plaie! Mais peut-on ruser pour les éviter, sans nécessairement devoir renoncer aux voitures ou construire de nouvelles routes? Dans cette conférence participative, embarquez avec Ilham Benyahia, professeure au Département d’informatique et d’ingénierie de l’Université du Québec en Outaouais pour une visite guidée des derniers développements en matière de systèmes de transport intelligents.

 

 Ces deux conférences seront animées par la journaliste scientifique Valérie Borde.

Le Centre d’excellence Déclic sur le dialogue entre les scientifiques et le public est un organisme à but non lucratif qui crée des occasions de rencontre entre les scientifiques et la population. Il est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.

 

Fraude alimentaire, santé des poissons, empreinte carbone… nous avons parlé de tout cela avec vous !

Le Centre Déclic a participé à deux expositions commerciales très achalandées en mars et en avril derniers. Que de monde!

C’est d’abord à l’Expo Manger Santé et vivre vert à Québec le 31 mars, que notre communicatrice Valérie Borde s’est entretenue avec la chercheure Virginie Barrère, associée de recherche à l’Université Laval, à propos de fraude alimentaire.

     

Virginie étudie la gestion et la détection des allergènes et de la fraude dans l’industrie alimentaire. Elle a présenté la problématique de la fraude et parlé de ses recherches, qui portent notamment sur la perception qu’ont les entreprises de ce problème et les moyens qu’elles mettent en oeuvre pour se protéger des fraudeurs. La conférence fut une belle expérience pour tous, dans un cadre animé et bien achalandé!

Puis, début avril, Valérie s’est rendue à l’Expo-Nature de Chicoutimi pour animer les discussions entre les visiteurs et deux chercheurs de la région. C’était une grande première à la fois pour les organisateurs de l’exposition et pour les chercheurs.

Pascal Sirois, titulaire de la Chaire de recherche sur les espèces aquatiques exploitées et professeur à l’UQAC, a parlé de la santé des populations de poissons et de la manière dont la science peut aider à mieux gérer la pêche en mettant en évidence l’influence de chacun des éléments qui influencent l’abondance des poissons.

 

 

 

 

 

 

 

Puis, Claude Villeneuve, aussi professeur à l’UQAC et directeur de Carbone boréal a répondu à de nombreuses questions sur l’empreinte carbone et sur ce que ça donne de compenser ses émissions.

Merci aux organisateurs de l’Expo Manger Santé et vivre vert ainsi qu’à l’Expo-Nature de Chicoutimi de nous avoir accueilli et d’avoir permis ces riches échanges entre leurs visiteurs et des scientifiques! À l’année prochaine!

Publié le 2 mai 2019

Le Centre Déclic et des médecins débarquent dans les bibliothèques!

Grosse activité en vue au Centre Déclic!

Durant les mois d’avril et mai 2019, nos communicateurs scientifiques accompagneront des médecins de famille pour donner, à 27 reprises, une conférence participative et gratuite dans des bibliothèques publiques de Québec, Montréal et Westmount. Oui oui, vous avez bien lu, on va donner 27 conférences en moins de deux mois!

On va parler des médicaments potentiellement dangereux que prennent les personnes âgées. C’est un grave problème. Passé l’âge de 65 ans, plus d’une personne sur quatre prend au moins un médicament qui risque de lui nuire plutôt que de la soulager! Ces médicaments ont par exemple été prescrits pour traiter troubles de l’humeur, insomnie, cholestérol ou diabète. Mais au final, ils augmentent le risque de chute, d’hospitalisation et même de mortalité.

« Ces conférences visent à disséminer au grand public des connaissances issues de la recherche scientifique sur les soins de santé, par la voix de médecins de famille qui ont accepté de s’en faire les porte-paroles » , explique la Dre France Légaré, médecin de famille, professeure titulaire au Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la prise de décision partagée et l’application des connaissances. La Dre Légaré est également co-directrice scientifique de la Collaboration Cochrane Canada, et directrice de la composante Application des connaissances de l’Unité soutien de la Stratégie de recherche axée sur le patient du Québec, qui a piloté ce projet de conférences.

Plusieurs partenaires se sont impliqués pour faire naitre ce projet unique qui réaffirme le rôle fondamental que peuvent jouer les bibliothèques publiques et le milieu médical pour mieux informer la population : le Centre Déclic, la Chaire de recherche en décision partagée et application des connaissances, le Laboratoire Arimed, le Centre d’excellence sur le partenariat avec les patients et le public, le Réseau-1 Québec, les Bibliothèques de Montréal et la Bibliothèque de Québec ont copiloté le projet, financé principalement par l’Unité soutien de la Stratégie de recherche axée sur le patient du Québec.

« Les communicateurs scientifiques qui animent ces conférences font l’interface entre les médecins et le public. Ils aident à faire comprendre des notions complexes tout en s’assurant que les discussions sont aussi enrichissantes qu’agréables pour tous », explique Valérie Borde, journaliste scientifique et fondatrice du Centre d’excellence Déclic sur le dialogue entre les scientifiques et le public. Valérie Borde a préparé le contenu de la conférence, avec les partenaires du projet, de manière à ce qu’il soit à la fois rigoureux sur le plan scientifique et facile à comprendre. Le contenu a aussi été validé auprès de patients partenaires pour s’assurer qu’il réponde à leurs attentes.

Quatre communicateurs scientifiques se relayeront pour animer les conférences aux côtés d’une quinzaine de médecins de famille.

Les conférences sont gratuites avec réservation. Pour savoir où et quand elles se tiendront, rendez-vous ici ou voyez nos événements sur Facebook.

Publié le 6 mars 2019.

Nouvelle conférence Déclic annoncée!

Fraude au menu

Le 31 mars à Québec

L’alimentation est la cible de plus en plus de fraudeurs. Quelles sont leurs stratégies ? Comment les consommateurs et les producteurs honnêtes peuvent-ils se protéger ? Que font les gouvernements ?Avec Virginie Barrère, associée de recherche à l’Université Laval, qui étudie la gestion et la détection des allergènes et de la fraude dans l’industrie alimentaire.
Détails.

Publié le 14 février 2019

Le grand défi des batteries… en vidéo

Un des objectifs du Centre Déclic est d’aider les chercheurs à mieux communiquer. La conférence que nous avons préparée avec le professeur Lionel Roué a permis à l’INRS de produire une vidéo pour expliquer ses recherches sur les batteries. Éclairant, non?

 

Publié le 8 février 2019.

Bilan du Salon international de l’auto de Montréal 2019

En janvier, le Centre Déclic a présenté huit conférences au Salon international de l’auto de Montréal, sur deux fins de semaine:

  • L’aventure des voitures intelligentes, avec Sousso Kelouwani, professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières et avec Nicolas Saunier, professeur à Polytechnique Montréal (deux présentations chacun)
  • En route vers le tout électrique, avec Frederick Prigge, directeur scientifique de l’Institut du véhicule innovant
  • Le grand défi des batteries, avec Lionel Roué, professeur à l’Institut national de la recherche scientifique.

Tout un défi, sachant que la présentation de conférences dans une zone dédiée était aussi une nouveauté pour les organisateurs du salon de l’auto!

Évidemment, nous n’avons rejoint qu’une petite fraction des 200 000 visiteurs. Mais nous sommes très fiers d’avoir réussi à faire s’asseoir plusieurs dizaines de visiteurs pendant 45 minutes pour échanger avec des chercheurs, sans compter les milliers de personnes qui ont dressé l’oreille quelques instants, même si on a eu une grosse concurrence des deux voitures à 5 millions de dollars présentées tout près!

Nous avons reçu d’excellents commentaires du public, des organisateurs et des chercheurs, et assisté à des échanges constructifs entre spécialistes et non spécialistes qui nous ont grandement réjoui. Nos chercheurs ont ainsi pu discuter avec des enfants, des retraités, des mordus d’autos et de simples curieux, auxquels ils ont expliqué les développements en cours et leurs travaux d’une manière très claire et vivante. En retour, ils ont eu droit à un aperçu des attentes et des craintes de la population vis-à-vis des voitures de demain. Instructif!

Merci au magazine L’actualité et à l’Acfas pour les petits cadeaux que nous avons pu offrir aux participants.

Merci aussi à toute l’équipe des Fonds de recherche du Québec qui nous a accompagné pour réaliser plusieurs vidéos sur l’événement!

Publié le 1er février 2019