Catégorie : Articles

Un été chaud !

4 septembre 2019 – Alors que la planète fracasse des records de chaleur, le Centre Déclic a travaillé fort cet été pour partager le travail des chercheurs avec la population. Nous avons d’ailleurs abordé la question des changements climatiques dans les cinq conférences que nous avons données cet été, de leur impact sur les forêts, la biodiversité, l’océan Arctique et, même si on l’oublie souvent, sur le risque accru de fraudes alimentaires qu’ils entrainent.

La chercheure de l’Université Laval Virginie Barrère, avide de partager ses connaissances, a donné trois fois sa conférence Déclic sur la fraude alimentaire, à l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe, au Festival du Bleuet de Dolbeau-Mistassini et au festival Rythmes et Papilles de Sainte-Anne-de-Beaupré.

Christian Messier, professeur à l’UQO/UQAM et directeur de l’Institut des sciences de la forêt tempérée, est venu échanger avec la foule du Festival du Bûcheux de Saint-Pamphile alors que la doctorante en océanographie de l’Université Laval Marie Pierrejean, affiliée à l’Institut nordique du Québec, a fait salle comble au Festival marin des Escoumins.

Principale leçon de ce premier été sur le terrain pour le festival Déclic? Read more

Le Centre Déclic fier partenaire du Palais des congrès de Montréal!

Tête-à-tête avec la science : le Palais des congrès de Montréal dévoile ses conférences destinées au grand public

Communiqué de presse | 28/08/2019

Le Palais des congrès de Montréal, en partenariat avec le Centre Déclic, a mis sur pied les Tête-à-tête avec la science, une série de conférences publiques au contenu scientifique vulgarisé lors desquelles les participants auront un accès privilégié à un scientifique offrant de l’information simplifiée, sans jargon ni calculs savants. En tenant ces événements, le Palais souhaite devenir une vitrine pour les scientifiques d’ici, un pilier d’importance dans sa nouvelle vision. Ces conférences gratuites permettent également aux Montréalais de redécouvrir leur centre de congrès qu’ils connaissent bien pour ses expositions, mais peu pour les congrès scientifiques qui s’y déroulent.

« Les nombreux professeurs et chercheurs de la métropole jouent un rôle capital dans le pouvoir d’attraction de Montréal auprès des organisations internationales. Les Montréalais s’intéressent à la science et nous sommes déterminés à la rendre plus accessible grâce à des conférences gratuites qui permettront de démystifier différents concepts comme le monde des abeilles ou de récentes avancées technologiques », explique Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal.

Une formule éprouvée qui mise sur les échanges

Fort de son expérience dans l’organisation de plusieurs conférences partout au Québec, le Centre Déclic a développé le contenu des premières présentations en collaboration avec des chercheurs affiliés à des congrès attendus au Palais, certains étant des sommités du Club des Ambassadeurs du Palais. Les sujets sont étroitement liés à ces événements d’envergure afin que la population puisse vivre l’engouement des congressistes venus des quatre coins du monde pour converger au Palais.

Les Tête-à-tête avec la science sont des présentations au contenu vulgarisé portant sur un sujet passionnant et offrant des réponses aux questions du public. L’objectif remplit du même coup la mission du Centre Déclic : faciliter le partage des connaissances issues de la science pour que davantage de gens puissent se les approprier et prendre des décisions plus éclairées, autant dans leur vie personnelle que pour la société dans laquelle ils vivent.

« Les conférences Déclic sont des bouées de sauvetage pour survivre au déluge d’informations qui circulent sur toutes sortes de sujets. Elles permettent d’échanger avec des experts scientifiques, avec l’aide d’un médiateur qui s’assure que tout le monde se comprend. Dans une conférence Déclic, l’on découvre toutes sortes de choses surprenantes, utiles, drôles ou révoltantes, sur des sujets qui nous concernent tous, en discutant avec de vraies personnes qui savent de quoi elles parlent et qui n’ont rien à vendre ! », explique Valérie Borde, fondatrice et directrice du Centre Déclic, un organisme à but non lucratif soutenu par les Fonds de recherche du Québec.

Voici les premiers Tête-à-tête avec la science à mettre à l’agenda :

10 SEPTEMBRE 2019 – DEMAIN, LES ABEILLES

Dans le cadre du congrès Apimondia 2019

 

Les abeilles produisent du miel et jouent un rôle essentiel dans la pollinisation des plantes sauvages et des cultures. Mais on raconte qu’elles font face à toutes sortes de problèmes ! De quoi s’agit-il exactement ? Que peut-on faire ? Levez le voile sur les secrets des abeilles en compagnie d’un chercheur spécialisé en apiculture.

  • Conférence prononcée en anglais : 17 h 30

Avec Dr Stephen F. Pernal, chercheur responsable de la Ferme expérimentale de Beaverlodge, Agr

iculture et Agroalimentaire Canada, et coordonnateur scientifique du congrès Apimondia 2019

    • Conférence prononcée en français : 19 h

Avec Dr Pierre Giovenazzo, professeur adjoint à l’Université Laval, titulaire de la Chaire de leadership en enseignement en sciences apicoles et président du congrès Apimondia 2019

 

RSVP obligatoire

30 OCTOBRE 2019 – L’INTERNET DES OBJETS, ÇA ME REGARDE !

Dans le cadre du congrès IEEE SENSORS 2019

Internet a changé nos vies et ce n’est que le commencement ! Des

avancées permettent désormais de connecter à Internet des objets de notre quotidien ou des équipements industriels pour en faire des dispositifs « intelligents ». Mais comment cela fonctionne-t-il ? Au-delà des gadgets, des solutions nouvelles pourraient transformer les soins de santé, les transports et bien d’autres aspects de nos vies. Quels sont les opportunités et les risques ? Où en sommes-nous ?

  • Conférence prononcée en français : 17 h

Avec Pr Fabrice Labeau, premier vice-principal exécutif adjoint (études et vie étudiante) de l’Université McGill et organisateur du congrès IEEE SENSORS 2019

RSVP obligatoire

 

 

 

 

Le Centre Déclic fête son premier anniversaire!

Peut-on amener des chercheurs dans des événements populaires pour les faire discuter avec le public, tout en les aidant à bien expliquer des sujets d’intérêt, et faire en sorte que tout le monde y trouve son compte? Il y a un an, le Centre Déclic n’était encore qu’une intuition. Il a débuté ses activités à l’été 2018, en acquérant au fil des mois un nom, un logo, une existence légale, un compte en banque, une structure de fonctionnement, un site Web et même une ébauche de plan stratégique! Mais surtout, il a réussi à faire ses preuves en organisant, préparant et animant pas moins de 23 éditions de conférences avec des chercheurs durant sa première année de vie (et 26 de plus avec des médecins, dans le cadre d’un projet qui avait démarré avant même la création du Centre Déclic). Nous ne pensions vraiment pas en faire autant!

Nous voulions rapidement aller voir « sur le terrain » si notre intuition allait se vérifier : nous avons vite réalisé que le Centre Déclic suscite beaucoup d’enthousiasme, parce qu’il répond à un vrai besoin. Les demandes de collaboration, tant de la part de chercheurs que d’organisateurs d’événements, ne se sont pas fait attendre!

Même si nous cherchons constamment à nous améliorer, il est clair que notre manière innovante de faire dialoguer les scientifiques et le public rencontre déjà beaucoup de succès. Tant les chercheurs que les événements sont heureux de collaborer avec nous et le public, lui, nous a clairement indiqué qu’il apprécie la formule si particulière des conférences Déclic. Plusieurs institutions nous ont aussi accordé un soutien financier pour nous aider à réaliser notre mission.

Un très très gros merci, donc, à tous les audacieux qui ont cru en nous pour cette première année, même si nous n’avions pas encore de réalisations concrètes à notre actif. En premier lieu aux Fonds de recherche du Québec et au Scientifique en chef Rémi Quirion, sans lesquels le Centre Déclic n’aurait jamais pu voir le jour, ainsi qu’à :

Acfas
Bibliothèques de Montréal
Bibliothèques de Québec
Chaire de recherche sur les espèces aquatiques exploitées
Expo agricole de Saint-Hyacinthe
Expo Manger santé et vivre vert
Expo Nature
Festival du bleuet de Dolbeau
Festival du Bûcheux de Saint-Pamphile
Festival marin des Escoumins
Festival Rythmes et papilles de Sainte-Anne-de-Beaupré
Foire Écosphère, environnement et habitation
Institut du véhicule innovant
INRS
Institut nordique du Québec
IVADO
Magazine L’actualité
Polytechnique Montréal
Regroupement Ecotoq
Ressources Aquatiques Québec
Salon international de l’auto de Montréal
Unité de soutien du Québec
UQAC
UQO

Merci aussi à nos valeureux chercheurs : Nicolas Saunier, Lionel Roué, Frederick Prigge, Sousso Kelouwani, Virginie Barrère, Claude Villeneuve, Pascal Sirois, Christian Messier, Ilham Benyahia, Philippe Archambault, Patrice Couture et Marie Pierrejean.

Aux médecins dévoués, les docteur.e.s : Olivia Nguyen, Danielle Gilet, Marie-Frédérique Thibault, Catherine Bélanger, Annik Desfossés, Minh Vu, Maude Soulières, Frantz-Daniel Lafortune, Hannah Beattie, Géraldine Layani, Audrey Ann Laure, Alexandre Laurin, Cynthia Cameron, Charles Desjardins, Hélène Landry, Céline Gauthier, Jean-Sébastien Paquette, Matthieu Pelletier et France Légaré ainsi qu’à toute l’équipe réunie par l’Unité soutien de la Stratégie de recherche axée sur le patient.

Aux talentueux communicateurs, animateurs et assistants animateurs : Valérie Borde, Julie Lavigne, Valérie Levée, Michel Rochon, Renaud Manuguerra-Gagné, Marine Corniou, Carine Monat, Joel Leblanc et Thérèse Drapeau.

Un gros merci enfin à vous très cher public, jeunes et moins jeunes, pour toutes les questions et remarques pertinentes que vous nous avez livrées durant cette année. Avec vos interventions, vous avez fait avancer la science en présentant aux chercheurs des points de vue et des questionnements qui sortent parfois de leurs sentiers battus. Nous avons vraiment eu l’impression de faire œuvre utile, tout en passant de très bons moments! Que peut-on espérer de mieux pour son anniversaire? Et ce n’est qu’un début! De nombreuses conférences sont en préparation pour l’année qui s’en vient et plusieurs partenariats sont sur le point de s’ajouter. Nous avons hâte de vous les annoncer!

De votre côté, si vous avez des suggestions à nous faire ou si vous voulez nous aider à grandir d’une manière ou d’une autre, on veut vous entendre!

À bientôt!

 

Retour sur un printemps bien occupé

Comment les forêts vont-elles réagir aux changements climatiques? Pour en discuter avec le chercheur Christian Messier de l’UQO/UQAM, nous avions choisi le cadre du Parc des Montagnes Noires, à Ripon, pour cette conférence Déclic présentée dans le cadre du congrès de l’Acfas avec la collaboration de l’UQO. Sous le portrait du hockeyeur Stéphane Richer, natif de Ripon, nous avons eu droit à une belle discussion sur les stratégies à mettre en œuvre pour préserver les forêts du Québec avec l’aide des forestiers. Notre quiz a mis le public au défi de reconnaitre certains arbres qu’on voit de moins en moins!

Nous avions ensuite rendez-vous à Gatineau, toujours dans le cadre du congrès de l’Acfas, avec la chercheure Ilham Benyahia de l’UQO pour parler de la gestion des embouteillages avec les systèmes de transports intelligents. Un sujet d’actualité pour la région d’Ottawa comme pour bien d’autres, qui nous a permis de rêver d’un monde où on se transporterait de manière beaucoup plus rapide, écologique et sécuritaire…

Puis direction Québec et les chapiteaux de la Foire Écophère où nous avons parlé de l’Arctique et de biodiversité marine, et fait connaissance avec de drôles de bestioles des profondeurs,  avec Philippe Archambault chercheur affilié à l’Institut nordique du Québec, par un beau et chaud samedi après-midi.

Changement radical de météo pour la conférence du lendemain, mais la pluie battante et un petit 11 degrés n’ont pas découragé le public venu suivre les explications très instructives du chercheur Patrice Couture de l’INRS, affilié à l’Institut nordique du Québec, sur l’écotoxicologie. On a discuté glyphosate, résidus de médicaments, métaux lourds, et on comprend maintenant mieux comment on évalue ce qui est toxique ou pas pour l’environnement!

Le Festival Eurêka, la grande fête de la science sur le Vieux-Port de Montréal a ensuite accueilli la conférence du chercheur Nicolas Saunier de Polytechnique Montréal sur l’aventure des voitures intelligentes. Le jeune public était au rendez-vous! Avec en bruit de fonds les moteurs des F1 du Grand Prix, on a discuté de voitures autonomes et connectées, avec au premier rang une ribambelle de fillettes bien allumées. La techno intéresserait juste pour les gars? Oubliez ça!

Le Centre Déclic à la Foire Écosphère de Québec

Le Centre Déclic vous invite à venir rencontrer ses chercheurs invités pour échanger avec eux sur l’Arctique, la biodiversité et les changements climatiques d’une part, et sur les contaminants de l’environnement et l’écotoxicologie d’autre part, à l’occasion de deux Conférences Déclic, présentées dans le cadre de la Foire Écosphère, les 1er et 2 juin prochain, à l’Espace 400e, à Québec.

Au programme :
L’Arctique, bande- annonce du climat
Samedi 1er juin, 15h
L’Arctique subit déjà de plein fouet les conséquences des changements climatiques. La température moyenne dans le Nord du Canada a augmenté de plus de 2 degrés depuis 70 ans, soit trois fois plus que la moyenne mondiale! L’ampleur des bouleversements observés tout au Nord préfigure ce qui pourrait arriver dans les prochaines décennies sous nos latitudes. Comment change l’Arctique? Que nous annonce-t-il de ce qui s’en vient? Venez en discuter avec Philippe Archambault, professeur au Département de biologie à l’Université Laval, codirecteur scientifique de ArcticNet et spécialiste de la biodiversité marine et de l’impact des changements globaux sur les écosystèmes marins.
Durée : 25 minutes de présentation, 35 minutes d’échanges.

Écotoxique?
Dimanche 2 juin, 15h
Pesticides, métaux, plastiques, résidus de médicaments… d’innombrables produits potentiellement toxiques se retrouvent dans l’environnement. Mais comment identifier leurs impacts sur les animaux, les plantes ou les écosystèmes ? Quelles interventions sont utiles et nécessaires ? Peut-on faire des liens avec des risques pour la santé humaine? Venez en discuter avec le spécialiste en écotoxicologie Patrice Couture, professeur à l’Institut national de la recherche scientifique et directeur d’EcotoQ, le regroupement des écotoxicologues du Québec.
Durée : 25 minutes de présentation, 35 minutes d’échanges.

Ces deux conférences seront animées par la journaliste scientifique Valérie Borde.

Le Centre d’excellence Déclic sur le dialogue entre les scientifiques et le public est un organisme à but non lucratif qui crée des occasions de rencontre entre les scientifiques et la population. Il est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.

Merci à nos partenaires pour cet événement : Fonds de recherche du Québec, INRS, Institut nordique du Québec, EcotoQ, Foire Ecosphère et L’actualité.

Publié le 28 mai 2019.

Le Centre Déclic au congrès de l’Acfas

Le Centre Déclic vous invite à venir rencontrer ses deux chercheurs invités pour échanger avec eux sur les systèmes de transport intelligents et sur l’avenir des forêts à l’heure des changements climatiques à l’occasion de deux Conférences Déclic, présentées dans le cadre du 87e Congrès de l’Acfas qui se tient cette année à l’Université du Québec en Outaouais.

Une conférence Déclic, c’est une bouée de sauvetage pour survivre au déluge d’informations contradictoires qui circulent sur toutes sortes de sujets. Un scientifique et un animateur spécialiste en vulgarisation vous racontent où en sont les connaissances, sans jargon ni calcul savant, avec des explications simples que tout le monde peut comprendre.

Nos conférences sont participatives : nous prenons vraiment le temps de vous écouter! Vous pourrez poser vos questions et donner votre avis. On peut même gagner des petits cadeaux.

Dans une conférence Déclic, vous découvrirez toutes sortes de choses surprenantes, utiles, drôles ou révoltantes, sur des sujets qui vous concernent. Vous passerez un très bon moment, dans une ambiance détendue, à échanger avec de vraies personnes qui savent de quoi elles parlent. On vous attend !

Au programme :

Réinventer la forêt

Dimanche 26 mai à 17h30 au chalet du Parc des Montagnes noires, Ripon (Outaouais)

Que vont devenir les forêts avec les changements climatiques? Ces écosystèmes vitaux pour l’humanité vont-ils résister aux espèces envahissantes, aux canicules et autres menaces qui planent sur leur avenir? Peut-on minimiser les risques en repensant dès aujourd’hui l’aménagement et l’exploitation des forêts du Québec ?  Venez en discuter avec Christian Messier, professeur à l’Université du Québec en Outaouais (UQO), professeur à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la résilience des forêts face aux changements globaux.

 

 

La fin des embouteillages ?

Jeudi 30 mai, de 19h30 à 21h00, au bar Le Tonik, à Gatineau

Stress, pollution, pertes de temps et d’argent: les embouteillages sont une véritable plaie! Mais peut-on ruser pour les éviter, sans nécessairement devoir renoncer aux voitures ou construire de nouvelles routes? Dans cette conférence participative, embarquez avec Ilham Benyahia, professeure au Département d’informatique et d’ingénierie de l’Université du Québec en Outaouais pour une visite guidée des derniers développements en matière de systèmes de transport intelligents.

 

 

Ces deux conférences seront animées par la journaliste scientifique Valérie Borde.

Le Centre d’excellence Déclic sur le dialogue entre les scientifiques et le public est un organisme à but non lucratif qui crée des occasions de rencontre entre les scientifiques et la population. Il est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.

 

Fraude alimentaire, santé des poissons, empreinte carbone… nous avons parlé de tout cela avec vous !

Le Centre Déclic a participé à deux expositions commerciales très achalandées en mars et en avril derniers. Que de monde!

C’est d’abord à l’Expo Manger Santé et vivre vert à Québec le 31 mars, que notre communicatrice Valérie Borde s’est entretenue avec la chercheure Virginie Barrère, associée de recherche à l’Université Laval, à propos de fraude alimentaire.

     

Virginie étudie la gestion et la détection des allergènes et de la fraude dans l’industrie alimentaire. Elle a présenté la problématique de la fraude et parlé de ses recherches, qui portent notamment sur la perception qu’ont les entreprises de ce problème et les moyens qu’elles mettent en oeuvre pour se protéger des fraudeurs. La conférence fut une belle expérience pour tous, dans un cadre animé et bien achalandé!

Puis, début avril, Valérie s’est rendue à l’Expo-Nature de Chicoutimi pour animer les discussions entre les visiteurs et deux chercheurs de la région. C’était une grande première à la fois pour les organisateurs de l’exposition et pour les chercheurs.

Pascal Sirois, titulaire de la Chaire de recherche sur les espèces aquatiques exploitées et professeur à l’UQAC, a parlé de la santé des populations de poissons et de la manière dont la science peut aider à mieux gérer la pêche en mettant en évidence l’influence de chacun des éléments qui influencent l’abondance des poissons.

 

 

 

 

 

 

 

Puis, Claude Villeneuve, aussi professeur à l’UQAC et directeur de Carbone boréal a répondu à de nombreuses questions sur l’empreinte carbone et sur ce que ça donne de compenser ses émissions.

Merci aux organisateurs de l’Expo Manger Santé et vivre vert ainsi qu’à l’Expo-Nature de Chicoutimi de nous avoir accueilli et d’avoir permis ces riches échanges entre leurs visiteurs et des scientifiques! À l’année prochaine!

Publié le 2 mai 2019

Le Centre Déclic et des médecins débarquent dans les bibliothèques!

Grosse activité en vue au Centre Déclic!

Durant les mois d’avril et mai 2019, nos communicateurs scientifiques accompagneront des médecins de famille pour donner, à 27 reprises, une conférence participative et gratuite dans des bibliothèques publiques de Québec, Montréal et Westmount. Oui oui, vous avez bien lu, on va donner 27 conférences en moins de deux mois!

On va parler des médicaments potentiellement dangereux que prennent les personnes âgées. C’est un grave problème. Passé l’âge de 65 ans, plus d’une personne sur quatre prend au moins un médicament qui risque de lui nuire plutôt que de la soulager! Ces médicaments ont par exemple été prescrits pour traiter troubles de l’humeur, insomnie, cholestérol ou diabète. Mais au final, ils augmentent le risque de chute, d’hospitalisation et même de mortalité.

« Ces conférences visent à disséminer au grand public des connaissances issues de la recherche scientifique sur les soins de santé, par la voix de médecins de famille qui ont accepté de s’en faire les porte-paroles » , explique la Dre France Légaré, médecin de famille, professeure titulaire au Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la prise de décision partagée et l’application des connaissances. La Dre Légaré est également co-directrice scientifique de la Collaboration Cochrane Canada, et directrice de la composante Application des connaissances de l’Unité soutien de la Stratégie de recherche axée sur le patient du Québec, qui a piloté ce projet de conférences.

Plusieurs partenaires se sont impliqués pour faire naitre ce projet unique qui réaffirme le rôle fondamental que peuvent jouer les bibliothèques publiques et le milieu médical pour mieux informer la population : le Centre Déclic, la Chaire de recherche en décision partagée et application des connaissances, le Laboratoire Arimed, le Centre d’excellence sur le partenariat avec les patients et le public, le Réseau-1 Québec, les Bibliothèques de Montréal et la Bibliothèque de Québec ont copiloté le projet, financé principalement par l’Unité soutien de la Stratégie de recherche axée sur le patient du Québec.

« Les communicateurs scientifiques qui animent ces conférences font l’interface entre les médecins et le public. Ils aident à faire comprendre des notions complexes tout en s’assurant que les discussions sont aussi enrichissantes qu’agréables pour tous », explique Valérie Borde, journaliste scientifique et fondatrice du Centre d’excellence Déclic sur le dialogue entre les scientifiques et le public. Valérie Borde a préparé le contenu de la conférence, avec les partenaires du projet, de manière à ce qu’il soit à la fois rigoureux sur le plan scientifique et facile à comprendre. Le contenu a aussi été validé auprès de patients partenaires pour s’assurer qu’il réponde à leurs attentes.

Quatre communicateurs scientifiques se relayeront pour animer les conférences aux côtés d’une quinzaine de médecins de famille.

Les conférences sont gratuites avec réservation. Pour savoir où et quand elles se tiendront, rendez-vous ici ou voyez nos événements sur Facebook.

Publié le 6 mars 2019.

Nouvelle conférence Déclic annoncée!

Fraude au menu

Le 31 mars à Québec

L’alimentation est la cible de plus en plus de fraudeurs. Quelles sont leurs stratégies ? Comment les consommateurs et les producteurs honnêtes peuvent-ils se protéger ? Que font les gouvernements ?Avec Virginie Barrère, associée de recherche à l’Université Laval, qui étudie la gestion et la détection des allergènes et de la fraude dans l’industrie alimentaire.
Détails.

Publié le 14 février 2019